Message de la présidente

Au nom de l’Office des affaires des victimes d’actes criminels (OAVAC), je suis heureuse d’annoncer le lancement de notre nouveau site Web et de vous inviter à explorer le contenu actualisé. Nous avons cherché à y présenter des renseignements actuels et pertinents, des foires aux questions et nos publications afin que le site soit utile pour les victimes d’actes criminels, les personnes dévouées et diversifiées qui fournissent du soutien aux victimes à travers la province, et toutes les personnes qui s’intéressent aux questions relatives aux victimes.

Le mandat de l’OAVAC lui a été conféré par la Charte de 1995 des droits des victimes d’actes criminels de l’Ontario. Nous sommes un organisme consultatif indépendant du ministère de la Procureure générale de l’Ontario. Nous fournissons des conseils détaillés et axés sur les victimes sur les initiatives de politique publique qui ont une incidence sur les victimes d’actes criminels à travers la province. Notre travail s’inspire de l’expertise et de l’expérience des membres de notre conseil, lesquelles ont fait l’objet de victimisation à titre personnel ou ont une expérience professionnelle approfondie du travail de première ligne, du travail juridique et du travail relatif aux politiques en ce qui a trait aux victimes d’actes criminels. Nous approfondissons également ces perspectives en dialoguant continuellement avec les personnes qui ont été affectées par le crime et avec d’autres intervenants qui peuvent nous aider à mieux comprendre les questions relatives aux victimes

Nous espérons que ce site sera utile pour les personnes qui cherchent de l’information et qu’il permettra un plus grand dialogue avec les victimes, les intervenants et les autres membres du public qui ont une expertise en ce qui concerne les questions relatives aux victimes ou qui s’intéressent à ces questions. Nous sommes heureux de recevoir les commentaires des victimes et d’autres intervenants, et nous encourageons toutes les parties à communiquer avec nous pour échanger des renseignements sur les questions relatives aux victimes d’actes criminels. De plus, de temps à autre, nous cherchons à obtenir des commentaires sur des points précis afin de guider notre travail dans certains projets. Nous vous invitons également à nous suivre sur Twitter pour recevoir des mises à jour et des annonces de l’OAVAC, et pour nous faire part de vos commentaires. Cela contribuera à notre travail et nous permettra de nous assurer que les initiatives de politique publique reflètent l’esprit et l’intention de la Charte des droits des victimes d’actes criminels.

Veuillez agréer mes salutations distinguées.

Ruth Campbell

La présidente de l’Office des affaires des victimes d’actes criminels,