Heather Imming

Heather Imming était administratrice de contrats de sous-traitance dans l’industrie aérospatiale avant qu’une série d’attaques brutales par son ex-mari ne change sa vie pour toujours. Après une dernière volée de coups qui l’a laissée pour morte, Mme Imming s’est battue courageusement pour aider les tribunaux dans une tentative réussie de faire déclarer son agresseur délinquant dangereux, le premier cas au Canada où la législation sur les criminels dangereux a été strictement appliquée sur la base de la violence faite aux femmes.

Depuis 1997, Mme Imming œuvre sans relâche pour les droits des victimes et éduque les gens sur les enjeux relatifs à la violence faite aux femmes. Elle continue également de s’assurer que les victimes qu’elle rencontre sont dirigées vers des ressources adéquates et sécuritaires qui répondent à leurs besoins. Fondatrice du groupe de consommateurs Share Our Strength (organisme national de lutte contre la faim), Mme Imming s’est également engagée sur le plan communautaire en faisant partie de la Lanark Coalition Against Violence (coalition de Lanark contre la violence), du Lanark County Domestic Violence Court Advisory Committee (comité consultatif du Programme de tribunaux pour l’instruction des causes de violence conjugale du comté de Lanark), du Domestic Violence/Sexual Assault Protocol Committee (comité sur le protocole en matière de violence conjugale/abus sexuel), de la Lanark County Interval House (maison de transition du comté de Lanark) et de la Domestic Violence Grant Management Team (équipe de l’administration des subventions dans les cas de violence conjugale). Elle est également membre du Réseau contre l’abus envers les personnes ayant un handicap à Ottawa.

Mme Imming a fait partie du comité consultatif initial qui a mis au point le certificat d’études supérieures en victimologie du Collège Algonquin et, en raison de son expertise, elle continue de présider le comité consultatif pour ce programme d’études.